Accident : Ça arrive très vite

La vidéo ci-dessus a été faite et mise en ligne par la police du comté de Norfolk, en Angleterre, avec l’accord de la famille du motard qui portait la caméra. Leur but est de sensibiliser les motards comme les automobilistes aux risques d’accidents mortels sur les routes. Car David est décédé à l’âge de 38 ans lors d’une collision à un carrefour, contre une voiture dont le conducteur voulait tourner à droite. L’équivalent des « tourne-à-gauche » de ce côté de la Manche.

YouTube-icon-full_colorComme souvent lors des campagnes de sensibilisation britanniques, le message de la vidéo est délivré sans ambages. Celle-ci est donc violente et nous préférons vous prévenir que si vous le souhaitez, vous pouvez arrêter la vidéo avant 2’53 ». Inutile de chercher UN responsable à l’accident en question. L’automobiliste tourne comme si le motard n’était pas là mais ce dernier arrive à une allure quelque peu excessive compte tenu de la circulation sur une route limitée à 100 km/h (le compteur de sa Yamaha FJR 1300 indiquant environ 150 km/h…).
Jugé depuis, l’automoboliste impliqué a reconnu avoir tourné sans aucun contrôle. Il a été condamné à 12 mois de Community sentence (contrainte pénale, alternative à la prison) et a vu son permis suspendu pour 18 mois.

Qu’en retenir ? En tant que motards, nous sommes, on le sait bien, moins visibles (et moins regardés …) dans le trafic (voir à ce sujet l’étude AVIMOTO) et les automobilistes ne sont pas forcément attentifs aux autres types de véhicules que le leur.. Il faut donc être plus que vigilant, à chaque instant, car une inattention (de soi ou d’un autre) peut avoir des conséquences graves. Mais il convient cependant de savoir adapter sa vitesse à son environnement et aux conditions de circulation ; 150 km/h à une approche de carrefour, même quand la visibilité est bonne, c’est tout sauf raisonnable.

Comme à chaque campagne britannique, on ne peut s’empêcher de se demander si le concept des vidéos « crues » peut se montrer efficace et s’il devrait être transposé chez nous. Pour être francs, à la rédaction, nous n’arrivons pas à trancher.

Billet commun avec l’article présent sur le site.

You may also like...