Kawasaki Ninja H2 : Moteur à compresseur

Le suspense n’aura guère duré. Alors qu’hier, Kawasaki annonçait l’arrivée d’une Ninja adoptant une référence H2 lourde de symboles pour la marque, il était prévu de ne la dévoiler que le 30 septembre. Las, un média britannique (Motorcycle News) a publié ce matin un article plutôt complet avec des croquis comme on en trouve habituellement dans les dépôts de brevets et surtout une photo du moteur. Un moulin que Kawasaki avait présenté l’an dernier comme qui pourrait être un jour présent dans un nouveau type de moto.

Croquis du moteur compressé Kawasaki pour la Ninja H2Or, ce moteur présente un élément peu habituel de nos jours sur un deux-roues et qui devrait, à lui seul, faire parler de lui. Comme on le voit sur l’illustration ci-contre, on y trouve un compresseur. Pas un turbocompresseur, mais un compresseur volumétrique, entraîné par une chaîne. Si le nom fait sans doute moins rêver que le turbo auquel s’attendaient certains, sa présence est plus réaliste. Pourquoi ? Tout simplement parce que si un turbo offre une puissance maximale à haut régime, il le fait au détriment de l’efficacité à bas et moyen régime. Or, avec des machines dépassant aujourd’hui les 200 chevaux, l’intérêt du « simple » turbo n’est pas évident. En revanche, si Kawasaki peut proposer une machine de 800 à 1 000 cm³ dont le moteur serait plein en permanence et proposerait un comportement explosif en haut du compte-tours et un couple maximal en bas, ça change la donne.

Les premiers croquis présentent ce moteur dans une sportive mais on imagine très bien que Kawasaki pourrait décliner cette technologie dans d’autres modèles. Reste à voir si le modèle présenté ce mois-ci sera une ZX-10R « presque » routière, une GTR à la cylindrée ramenée au litre ou une machine plus modeste dans son gabarit. En tout cas, ce sera, au grand regret de certains et en désaccord avec le terme H2, un quatre cylindres.

Moteur compressé pour la Kawasaki Ninja H2

You may also like...