S.O.S. publicitaire sans dictionnaire

Une "petite faute" que personne n'a vue dans cette campagne YamahaTriple fail quand le créateur d’une bannière de pub colle une énorme faute dès le premier mot, que la pub est validée et que, pour finir en beauté, le support qui la diffuse n’a pas vu l’erreur (ou s’en moque). Ou alors, chacun assurera que c’est un stagiaire qui a laissé passer …
C’est tellement simple d’accuser un stagiaire, n’est-ce pas ? On vous laisse, on retourne fouetter le nôtre.

On est gentils, on ne dit pas quels sites diffusent une telle bannière sans vérifier son contenu. Et nous n’avons rien contre Yamaha (on roule en MT-09).

You may also like...