Business : C’est bel et bien fini pour Horex

Logo HorexLe sursis aura finalement été de courte durée pour la marque allemande Horex. Alors que nous vous annoncions il y a 3 mois sa mise en redressement économique et la recherche de nouveaux investisseurs financiers, les employés ont été officiellement licenciés le 28 novembre dernier, trois mois jour pour jour après le redressement.

C’est le site Bikeundbusiness qui nous apprend aujourd’hui que l’entreprise a été déclarée insolvable. Chez nos voisins allemands, l’incrédulité est de mise quant à cette décision et l’amertume palpable alors que Daimler (Mercedes) vient d’entrer au capital de MV Agusta (en prenant 25 %) et que Audi a investi 860 millions d’euros pour s’offrir Ducati.

Horex VR6 Roadster

Une marque morte de ne pas avoir communiqué ?

Les raisons de cet échec pour la renaissance de la marque sont-elles uniquement à chercher dans l’écart trop important entre les promesses initiales et le résultat disponible à la vente ? Pas forcément. Certes, le compresseur a disparu, tout comme la transmission par courroie. Certes, la machine ne propose pas 200 chevaux. Mais la communication et le réseau de distribution, anémiques, du constructeur sont sans doute plus à blâmer. Un point qui ne peut que faire penser aux casques Ruby, liquidés eux aussi. Difficile d’espérer une sortie de crise en ayant vendu à peine 300 motos depuis 2012 quand l’équilibre financier en demandait 1 000 … par an.

À l’image de Voxan sur le marché français, Horex va donc rejoindre la liste de ces marques paradoxales qui n’auront jamais vraiment su convaincre mais que tout le monde regrettera. Et dont le cours pourrait bien s’envoler dans quelques années.

You may also like...