Perte de contrôle … du vocabulaire

DictionnaireComme nous, vous êtes (malheureusement) habitués à lire cette fâcheuse habitude des journaux à ajouter « puissante » et « de grosse cylindrée » dès qu’une moto est impliquée dans un accident grave. Vous pouvez désormais ajouter « perte de contrôle » à la série des expressions toutes faites qu’on colle un peu partout sans bien comprendre ce que ça veut dire.
L’exemple du jour nous vient du quotidien belge LaProvince. L’introduction indique qu’un motard et sa passagère ont été heurtés par

une automobiliste qui a, selon le parquet de Mons, perdu le contrôle de son véhicule

Pour rappel, une perte de contrôle, c’est quand on part en glisse sur une plaque de verglas, d’essence ou une énorme flaque d’eau à haute vitesse. Dans ces cas précis, on ne peut plus contrôler le freinage ou la direction du véhicule. D’où le nom de perte de contrôle. Bien foutu, hein ?

Or, dans le cas présent, on en est loin :

Selon les témoins de la scène, l’automobiliste, âgée d’une trentaine d’années, aurait voulu tourner sur sa gauche mais n’aurait pas vu la moto arriver dans l’autre sens.

Photo : LaProvince.be - Eric GhislainCe n’est pas donc pas une perte de contrôle mais une « banale » histoire de tourne-à-gauche avec une insuffisance de vérifications. Il n’y a pas défaut de contrôle mais défaut des contrôles (visuels notamment). La nuance est de taille et le changement de responsabilités également. Après, reste à savoir si elle n’a pas vu ou pas regardé.

On souhaite que les deux motards se relèvent de ce choc. On aimerait également que la presse arrête son effroyable délit de fainéantise et réfléchisse avant de publier. Mais là, on sait qu’on rêve…

You may also like...