Erik Buell Racing, c’est terminé

Logo de Erik Buell RacingVous faites partie des très rares à posséder une moto estampillée Erik Buell Racing ? Bonne nouvelle : son prix va grimper. Mauvaise nouvelle, le statut Collector est dû à la fin des activités de EBR. Les 126 employés ont appris mercredi que l’entreprise, avec 20 millions de dollars de dettes, fermait. Hero MotoCorp,, qui possède 49 % des parts, ne semble pas disposée à mettre la main à la poche pour sauver la société. L’absence de réseau et d’une réelle stratégie à l’export ont eu raison de EBR.

Nous sommes, bien entendu, tristes pour les employés mais surtout inquiets par le signal envoyé : les projets « un peu à part », éloignés du marché de masse et misant sur la particularité de la production sont-ils forcément voués à l’échec dans le monde de la moto et (plus largement) dans celui de l’industrie mécanique ?

Si oui, l’avenir risque d’être bien sombre pour de nombreuses marques dans l’univers des deux-roues motorisés car, on le sait, il mourra d’être trop rationnel.

On espère que Erik Buell, après les échecs de Buell et EBR, trouvera de quoi rebondir. Son entreprise avait récemment breveté un moteur hybride (essence/électrique) de 400 chevaux. Un projet fou ? Oui, et c’est ce qu’on aime dans la moto.

Moto Erik Buell Racing 1190RS

via JSonline

You may also like...