Moto Tour 2017, l’imprévu qui ravit

Ou comment j’ai dû assumer en septembre 2017 l’excuse donnée pour une invitation déclinée 14 mois plus tôt.

Juillet 2016, un pote qui t’appelle et te propose un truc presque impossible à refuser : le guidon de la moto d’un ami à lui sur un rallye routier à la fin du mois d’août. Mais une fois les détails donnés, gros doute. Parce qu’en fait, ce n’était pas vraiment une moto mais une fusée à roulettes, les (presque) 200 chevaux de l’Aprilia Tuono V4 sur les petites routes auvergnates du Rallye des Volcans, de jour et (surtout) de nuit, m’ont, sur le coup, semblé un peu énormes. Ou ma confiance un peu petite, histoire de point de vue mais j’ai alors décliné l’offre (de folie) et ai proposé le nom de Morgan Govignon pour exploiter le bouillant roadster italien durant ce week-end. Et je pensais que ça en resterait là.

La Husqvarna 125 utilisée pour le Moto TourMais Stéphane Guéguin, en plus d’être fou, a bonne mémoire. Fin août 2017, mon téléphone affiche le nom de ce bougre. Naïf, je décroche, sans imaginer que le piège va se refermer. Après m’avoir rappelé que je m’étais défilé par peur d’une puissance peu gérable, il m’explique qu’il tient une 125 à ma disposition, avec un moteur 4 temps, donc un joli petit jouet facilement exploitable, pour un rallye, qu’on sera 4 ou 5 dans l’équipe et que le but est de se marrer. Je dis oui mais je lui demande quel rallye il veut faire car celui des Volcans vient d’avoir lieu.

Non non, pas un petit rallye, on part sur le Moto Tour et tu viens avec nous, t’as plus le choix !

Bah oui, je viens de dire qu’en 125, ça m’emballait comme idée. Je viens donc de dire oui pour partir bouffer plus de 3 000 bornes sur une moto que je ne connais pas et dont la hauteur de selle correspond à peu près à ma taille au garrot. Une moto de bûcheron alors que je suis taillé comme les nains sur les bûches de Noël.
On est le 30 août, le départ est le 7 octobre. Il me reste à peine un mois pour être prêt. Pour la condition physique, c’est foutu (mais alors, complet). Reste donc à gérer les aspects logistiques et matériels. Ce sera l’objet des prochains billets, durant le compte à rebours avant le départ à Limoges.

On est mardi ; J-4 avant ce qui sera le dernier Moto Tour. Mon premier et ma victoire sera de finir au moins dernier, sans abandon, histoire de ne pas décevoir ceux qui y ont assez cru pour me soutenir en étant prévenus tout juste 3 semaines avant le départ. Pour avoir quelques infos sur le reste du team, c’est par ici. C’est débile, c’est fait à l’arrache et vous savez quoi ? Je ne sais pas dans quoi je m’embarque mais je suis ravi.

Logo du Moto Tour 2017

You may also like...